En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de vie privée sur le site SNCB. Pour plus d'informations sur les cookies utilisés sur ce site et sur la gestion de ceux-ci, veuillez lire notre politique en matière de cookies.

La collection de trains miniatures Legrand

Depuis le début du mois de juillet, Train World expose une partie d’une magnifique collection de trains miniatures, celle de Raymond Legrand. Cette collection ou ce que l’on appelle encore le « Réseau Legrand » est vraiment exceptionnelle ! Quand on sait le nombre d’heures de travail que cela représente, on devine l’intensité de la passion et le souci du détail qui animaient Raymond Legrand pour réaliser ce qui sera le travail de toute sa vie.

 

Découvrez la collection Legrand dans notre base de données.

Raymond Legrand sous la loupe

Raymond Legrand est né en 1904. Dès l'âge de 14 ans, sa passion lui fit entreprendre ce qui deviendra l'œuvre de sa vie: la construction de modèles réduits de chemin de fer à l'échelle III (échelle de réduction de 1/22,5ème), reproduisant de véritables véhicules ferroviaires (locomotives, voitures et wagons de marchandises) circulant alors sur le réseau de la SNCB.
A l’origine, il destinait toutes ces maquettes à figurer en vitrine, mais rapidement, il se mit à motoriser ses locomotives. En 1938, il entama la construction dans une annexe de son jardin à Forest (Bruxelles) d’un spectaculaire réseau miniature qui s’étendra sur plusieurs centaines de mètres de voies, évoquant la gare de Bruxelles-Midi et les faisceaux de garage de Forest-Voitures. Tout fut construit par M. Legrand lui-même: les rails, les traverses, les locomotives, les wagons et les bâtiments. Vu l'échelle de réduction pratiquée (pour rappel, le 1/22,5ème), le détail de ses maquettes fut poussé à l’extrême: les modèles réduits qui y circulaient étaient d’un réalisme saisissant.
Cinq locomotives (quatre locomotives à vapeur et une électrique) ont été construites successivement (la première dès 1929) ; elles ont nécessité chacune entre 600 et 1.200 heures de travail. Certaines mesurent jusqu’à 1,20 m de longueur, 30 cm de hauteur et pèsent 30 kilos pièce environ.
Une dizaine d’anciennes voitures à voyageurs SNCB du type ‘K’ et deux voitures des Wagons-Lits (toutes d’une longueur de près d’un mètre et montées sur bogies) ont également été construites, de même qu’une quarantaine de wagons de marchandises. Toutes ces pièces sont artisanales (et donc absolument uniques) et sont d’une précision et d’une finesse remarquables. Les locomotives étant mues par des moteurs électriques, elles circulaient sur son réseau par leurs propres moyens, en tractant des voitures ou des wagons de marchandises. Un pupitre de commande, un tableau optique de contrôle et l’appareillage électrique nécessaire complétaient ce réseau.
M. Legrand est décédé en novembre 1968, à l’âge de 64 ans. Son réseau resta alors en l’état pendant plusieurs années, son épouse et son fils estimant qu’il ne devait pas être dispersé, mais plutôt préservé en un seul lot. Il fut finalement réinstallé dans la station de prémétro « Anneessens », à partir de 1983. Dans les années qui ont suivi, l’ensemble du réseau Legrand (à savoir les modèles réduits et tous ses constituants) a ensuite été préservé par l’ARBAC (Association Royale Belge des Amis des Chemins de fer). Monsieur Van den Hove, faisant fonction de président de l’ARBAC, a décidé de faire don du réseau à la Fondation Roi Baudouin en 2018. La Fondation Roi Baudouin a ensuite confié le soin à la SNCB de l’entreposer (dans un premier temps) et de l’exposer dans le futur, lorsqu’une occasion se présentera.

Aujourd'hui, nous sommes exceptionnellement fermés.Vous trouvez les heures d'ouverture ici.

close